Blogue

26 mars 2018

Le stress : source de plaisir au travail

Si l’expression « stress » est très répandue et utilisée à toutes les sauces, sa compréhension et son utilité sont sources de multiples interprétations. Le stress est souvent confondu avec le débordement qui nous envahit dans le tumulte de nos activités quotidiennes. Le problème est alors une mauvaise gestion qui nous rend inefficace et génère des réactions émotives de frustrations ou d’épuisement qu’on associe souvent au stress.

En fait, le stress est d’abord une réponse de l’organisme à l’égard d’une situation. Il n’est en soi ni négatif ni positif. Il se construit selon notre propre cadre de référence et donc, de la façon dont nous interprétons une situation. Le stress est fonction de nos valeurs, de nos croyances, de nos compétences et de nos expériences antérieures de vie à l’égard des événements actuels. Il dépend donc de la perception qu’on a d’un événement et de notre capacité à y faire face. Ce faisant, le stress peut donc être autant une source d’énergie et de plaisir qu’une source d’écrasement et de destruction de soi. L’excitation à l’égard d’un nouveau défi, d’une nouvelle relation amoureuse ou autre expérience de vie révèle le caractère positif du stress. D’autres situations, on le sait, quand elles échappent à notre contrôle ou nous poussent au-delà de nos capacités, sont porteuses d’un stress dit négatif et destructeur.

Sous prétexte de stress, on prend congé de travail. Le repos est-il suffisant? Qu’arrivera-t-il au retour ? Le langage utilisé permet-il de parler du vrai problème ? Donc de trouver la bonne solution ! L’expression « stress » est tellement globale qu’il devient difficile de savoir de quoi on parle, de comprendre ce qui affecte le comportement de la personne et sa représentation mentale de la réalité !

Voir le stress comme une énergie vitale ou comme une maladie sont deux perspectives totalement différentes. Nous privilégions l’énergie vitale parce le stress est une réaction ou une réponse normale et saine face à une stimulation et il y a là des pistes intéressantes de compréhension et d’intervention non seulement pour les thérapeutes et les intervenants mais aussi pour les gestionnaires. Le stress est de toutes les conversations ; alors, parlons-en avec d’autres mots….

Contact

Jonquière 2455, rue Cantin, Jonquière (Québec)  G7X 8S7

Chicoutimi245, rue Riverin, bureau 110, Chicoutimi (Québec)  G7H 4R6

Tél. : 418 548-3445 | Téléc. : 418 548-3717